Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lorin

petits extraits...

"c’était une explosion de récits anodins, de révélations lourdes, profondes. Et puis, quand elle eut terminé, subitement, elle se tut ; il crut voir l’esquisse d’un sourire sur son visage reposé… Lorin venait de comprendre d’où venait ce mal qui l’avait toujours habité, les chemins tortueux et chaotiques qu’il avait pris dans sa vie jusqu’à ce jour."

"L’atmosphère était lourde , seuls les yeux parlaient ; la soupe et le fromage furent rapidement avalés; Paul fit le tour de la table, embrassa ces dames, donna de longues accolades aux hommes ; chacun rejoignit sa chambre, le cœur lourd. Paul , malgré son côté bourru, les avait marqués..."

"Josette, que tous nommaient la Josette,  était ce qu’on appelait une vieille fille ; elle avait 52 ans, était seule ; elle avait bien eu quelques aventures quand elle était jeune, mais il y a longtemps que le terrain était en jachère, envahi par les broussailles.. Il faut dire que la nature n’avait pas été très généreuse avec elle, aussi bien du côté physique qu’intellectuel.. Mais elle était volontaire et courageuse. Elle habitait avec ses parents, très âgés, qui n’avaient conservé qu’un bout de jardin..."

"alors que Lazare avait commencé son prêche depuis un certain temps avec maints effets de manches, de voix, il haussa le ton ; d’un air grave, solennel, il déclara : « le Seigneur comptera ses ouailles ! » ; Lorin sortit de sa torpeur, demanda à sa mère : « Il a des oies, Dieu ? » "

Alger (1960)

GP de Nice 1946

libération de Nice, le 28 août 1944

Marguerite dans le parc du château de Pont-de- Veyle

Marguerite dans le parc du château de Pont-de- Veyle

*

Juliette, 1948  "A Nice, elle avait connu la splendeur grandiose de la promenade des Anglais et des côtes de la Méditerranée, à Vichy, elle découvrait une vie animée et luxueuse dans un espace réduit, ses petits passages qui donnaient sur le Parc, passage de l'Opéra, Giboin, de l'Amirauté.. Tout la ravissait, de l'Alhambra, ce dancing d'inspiration néo mauresque, à l'Elysée-Palace, ce casino-théâtre art déco.."

 

*

Lorin,1965 " il s'agissait de changer le standard d'un petit hôtel-restaurant, le Sabot d'Or, , repris par un jeune couple à Janville , en Eure et Loir; Lorin connaissait seulement ce village par le feuilleton de la télévision dont tout le monde parlait, Thierry la Fronde, alias Thierry de Janville.."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article